Michèle Delaunay écrit au Pape : Le ridicule ne tue pas !

Publié le par Infos Bordeaux

Michele-Delaunay.jpg

Le député socialiste de Bordeaux, Michèle Delaunay, vient d’écrire au Pape pour lui faire part de ses "préoccupations". Non pas pour s’excuser de toutes ses prises de positions foncièrement hostiles à la doctrine développée par l’Eglise Catholique (soutien acharné de l’avortement, signature d’une proposition de loi pour l’ouverture du mariage aux homosexuels…) mais pour dire au Pape son émotion et celle des français attachés à l’image de L’Eglise !

 

Voici la lettre écrite le 11 mai au Pape Benoit XVI :  

 

« Votre Sainteté,


Une récente émission de la télévision française a grandement ému les Français attachés aux principes républicains et soucieux de l’image de l’Eglise. Cette émission, sous le titre « A l’extrême droite du Père », a enquêté sur les milieux catholiques extrémistes de la ville de Bordeaux.
Députée de Bordeaux, c’est au nom de ses habitants que je représente, que je prends aujourd’hui la liberté de m’adresser à vous.
L'eglise Saint Eloi a été initialement dévolue, de manière illégale (1) et contraire à la volonté de Monseigneur RICARD, à la communauté intégriste.
Nous comprenons votre volonté de mettre fin au schisme intégriste en levant l’excommunication des disciples de Monseigneur LEFEBVRE. Cette volonté de tendre la main, vous l'avez traduite en érigeant canoniquement l’Institut du Bon Pasteur, issu de la Fraternité Saint Pie X, en « Société de Vie Apostolique » et en l'installant à Bordeaux. Cette ouverture ne doit en aucun cas être à l’origine d’ambiguïtés, voire de dérives racistes et antisémites telles qu’exposées dans l’émission « les Infiltrés ».
L’Institut du Bon Pasteur relève du Saint Siège et est donc directement rattaché à l’Eglise romaine qui lui a dédié « l’usage exclusif de la liturgie grégorienne ». Dans un souci de vigilance et de réciprocité, vous avez défini une période « probatoire » initiale. Nous nous interrogeons sur les dangers de la dévolution exclusive d’une paroisse à cet Institut, au risque de voir se développer, dans sa proximité directe, des comportements et des propos tombant sous le coup de la loi française et contraires à l’enseignement de l'Eglise.
C’est cette préoccupation que je veux aujourd’hui porter à votre connaissance dans une période où les extrémismes se favorisent et s’entretiennent les uns les autres, et sont à l’origine de haine, d’exclusion et de violences.
Je vous remercie grandement de l’attention que vous voudrez bien porter à ce courrier. Veuillez agréer, votre Sainteté, mes très respectueuses salutations.     

Michèle DELAUNAY. »

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Richard 19/05/2010 18:51


Eh ben dites donc, elle ne manque pas d'air madame le député. A t elle écrit à Boutifika sur le port de la Burqa en précisant que la France est un pays laïc et républicain... J'aurai aimé voir sa
lettre...