Hélie Denoix de Saint-Marc : La récompense d’un homme d’honneur

Publié le par Infos Bordeaux

Helie-de-Saint-Marc.jpg

Le 28 novembre dernier, Nicolas Sarkozy a élevé le commandant Hélie Denoix de Saint Marc à la dignité de Grand-Croix de la Légion d’Honneur. Ce bordelais élevé au collège Tivoli est une des grandes figures de l’armée française. Entré très tôt dans la Résistance, il fut célèbre pour avoir refusé de trahir ses hommes et d’abandonner les harkis pendant la guerre d’Algérie en 1961. Voici un extrait de l'éloge prononcé par le général de corps d'armée Dary, gouverneur de Paris, lors de la remise de ses insignes.

 

« Enfin et au-dessus de tout, ceux qui se réjouiront sans doute le plus, même si leur pudeur ne le leur permet pas, ce sont les hommes d’honneur ! Car l’étoile qui vous a guidé dans toute votre vie, restera celle de l’honneur, puisque vous lui avez tout sacrifié, votre carrière, votre famille, votre renommée, votre avenir et vos lendemains ! Et aujourd’hui, cet honneur vous est officiellement reconnu, car la France, dans sa profonde tradition imprégnée de culture chrétienne, a su pardonner et même plus que cela, elle a reconnu votre sens de l’honneur. Avant de conclure, vous me permettrez de citer ce général, qui, au cours d’un des procès qui suivit la tragédie algérienne, déclara : ‘‘ Choisissant la discipline, j’ai également choisi de partager avec la Nation française la honte d’un abandon ! Et pour ceux, qui, n’ayant pu supporter cette honte, se sont révoltés contre elle, l’Histoire dira peut-être que leur crime est moins grand que le nôtre !’’. Aujourd’hui, 50 ans plus tard, à travers l’honneur qui vous est fait, il semble que l’Histoire soit sur le point de rendre son verdict !


        Mon ancien, vous arrivez aujourd’hui au sommet de votre carrière, militaire et littéraire ; mais comme vous le dîtes souvent, vous êtes aussi au soir de votre vie, à l’heure où l’on voit les ombres s’allonger. Tous ceux qui sont là sont heureux d’être auprès de vous sur ce sommet ; et ce sommet n’est pas qu’une allégorie ! Ce sommet est bien concret ; permettrez-moi de l’imaginer en Corse : toutes vos sentinelles du soir sont là, autour de vous, admirant le soleil couchant ; comme partout en Corse, le paysage est sublime, le spectacle intense ; la nuit s’est répandue dans la vallée, le soir monte, et l’on voit s’éclairer peu à peu les villages et leurs églises, les cloches des troupeaux tintent dans le lointain, et l’on admire le soleil qui disparaît lentement derrière l’horizon dans le calme et la paix du soir. Il va bientôt faire nuit et chacun de ceux qui sont là, qui vous estiment et qui vous aiment, ont envie de fredonner cette rengaine, désormais entrée dans l’histoire : ‘‘Non, rien de rien ! Non, je ne regrette rien !’ »

 

Helie-Denoix-de-Saint-Marc.jpg

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc 14/12/2011 12:13

Sublime, tout simplement. Honneur à ce grand français !