Vinexpo Hong-Kong : Bilan et perspectives

Publié le par Infos Bordeaux

Vinexpo.jpgIl est trop tôt pour tirer un bilan définitif des 3 jours qui ont réunis à Hong-Kong plusieurs milliers de professionnels de la filière vitivinicole, mais déjà quelques enseignements peuvent-être tirés. Vu la fièvre qui a animé ce salon qui se tient tous les 2 ans, la Chine et Hong-Kong sont bien désormais la destination inévitable d’une partie des vins bordelais, notamment des plus prestigieux d’entre eux. Tous les négociants se sont précipités vers cette destination qui représente aujourd’hui le 1er marché en valeur pour un grand nombre d’entre eux. La demande y est exponentielle, notamment pour une dizaine de Crus Classés dont les mythiques Lafite Rothschild et Mouton-Rothschild. Ce marché a d’ailleurs, depuis plusieurs mois, dépassé celui des Etats-Unis, qui s’est effondré suite à la crise financière de 2008.


Cet évènement incontournable a aussi permis aux propriétaires des Crus Classés de Bordeaux d’aller à la rencontre de leurs futurs clients pour le millésime 2009 en Primeur. Si la campagne a débuté depuis plusieurs semaines, elle n’a concerné que des vins de moyenne gamme. Ces propriétés qui sont largement devenus des produits de spéculation voulaient attendre de connaitre la demande asiatique, afin, si possible, de monter les prix à la hausse.


L’attrait pour le vin qui touche aujourd’hui cette partie du monde n’en est qu’à ses débuts. Hong-Kong a pris la place de deuxième centre mondial de ventes aux enchères de vin après New York mais devant Londres. Et cette année, elle pourrait prendre le leadership. La Chine n'est que le huitième marché mondial, mais « avec un demi-litre de vin consommé par personne et par an, contre 50 litres en France, le potentiel est énorme », assurait Robert Beynat, directeur général de Vinexpo.

Publié dans Culture

Commenter cet article