Mur des expulsés : La cour administrative donne raison au Bloc identitaire

Publié le par Infos Bordeaux

Mur-des-expulses.pngLe rapporteur public de la cour administrative d’appel de Bordeaux a confirmé la décision du tribunal administratif de Pau du 20 janvier dernier. Le mur des expulsés doit être effacé. Cette fresque réalisée par les Bordelais du Studio tricolore, inaugurée en septembre 2009, avait été commandée par le maire de Billère, Jean-Yves Lalanne, pour « rendre hommage » aux immigrés clandestins raccompagnés dans leur pays en application de la loi. Lors de l’inauguration, des membres béarnais du Bloc Identitaire étaient venus protester contre "cet acte politique illégal", tel que l’a définit le préfet qui avait demandé sa destruction.


Le tribunal de Pau avait estimé que l’élu socialiste avait violé le principe de neutralité des édifices publics. Cette décision a été saluée par le Bloc identitaire dans un communiqué de presse « Il serait temps que Jean Yves Lalanne prenne conscience que son statut de premier magistrat ne le met pas au dessus des lois ». Le 8 mai dernier, des membres du Bloc identitaire avaient déjà ensevelie le mur sous une large souche de peinture.

Publié dans Actualité

Commenter cet article