Michèle Delaunay continue de s'acharner sur les traditionalistes bordelais

Publié le par Infos Bordeaux

Michele DelaunayLe député socialiste de Bordeaux, Michèle Delaunay, continue de s'acharner sur les traditionalistes bordelais et en particulier sur l'école Saint-Projet, école hors contrat fondée en 2005 et scolarisant une petite centaine d'élèves.

 

Début juin, l'inspecteur d'académie André Mercier et le recteur Jean-Louis Nembrini avaient décidé de mettre en demeure les parents d'élèves du collège Don Bosco  (attenant à l'école primaire) d'inscrire leurs enfants ailleurs à la rentrée. Il était reproché au collège d’enseigner l’histoire sous le prisme de la religion catholique (un comble pour une école catholique !) et de ne pas donner des cours d’éducation sexuelle. Le primaire pourra quant à lui effectuer normalement sa rentrée.

 

Depuis, le député socialiste mène une véritable croisade contre cette école : Conférence de presse, question au gouvernement, question ouverte à l'assemblée nationale, nombreux articles sur son blog et dans la presse locale... Pour Madame Delaunay, ce sont mêmes des "intégristes" dont il faudrait se méfier : "L'intégriste est par nature procédurier et je recommande à chacun de ne pas lui prêter la main".

 

Celle-ci monte de nouveau au créneau à l'annonce de la création d'un nouvel établissement pour remplacer le collège fermé par l'académie. Dans une question écrite adressée au gouvernement, elle s'inquiète de "l’insuffisant pouvoir des recteurs et des inspecteurs d’académie en cas de manquements au code de l’éducation au sein des établissements privés hors contrat...il n’est pas acceptable que les responsables académiques ne soient pas en mesure de décider de la fermeture provisoire ou définitive d’un établissement privé hors contrat". Elle demande donc au ministre de l'éducation nationale de "bien vouloir envisager une révision des textes afin de donner aux responsables les pouvoirs nécessaires". 

 

Ce comportement paraît surprenant de la part d'un élu du peuple. Pourquoi vouloir changer la loi pour condamner ces personnes si les règles actuelles les disculpent ? Pourquoi Michèle Delaunay s'acharne ainsi contre ce collège qui ne rassemblait l'année dernière qu'une vingtaine d'élèves ? Des plaintes récemment déposées pour diffamation et pour faire annuler la décision du rectorat sont actuellement devant les tribunaux. Celle-ci permettront sûrement de mettre fin à ce feuilleton, si la député socialiste accepte les décisions de justice !

 

Pendant ce temps, des dizaines de jeunes appelent à tuer les flics et "baiser tous les commissaires" à quelques kilomètres à peine de son domicile dans une vidéo où ils apparaissent cagoulés et armes au poing. On attend toujours une réaction !

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Nathalie 02/09/2010 23:05


Elle est ridicule, si elle s'acharne sur ceux qu'elle nomme les "intégristes" c'est parce qu'elle cavale depuis un bout de temps après l'abbé Laguérie comme une adolescente de 15 ans, et l'abbé ne
réponds pas à ses avances bien entendu, alors, ça la rend frustrée et furieuse.
C'est triste et lamentable pour une personne de son statut et de son âge. Ce n'est pas digne non plus ni preuve d'équilibre affectif de manifester ce genre de chose en public qui plus est, et en
plus envers un prêtre.