Les viticulteurs bordelais sont en colère

Publié le par Infos Bordeaux

Dominique TecherDes viticulteurs bordelais, regroupés au sein du Comité d’Action des Vignerons de Bordeaux (CAVB), ont décidé de s'attaquer au Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux dont ils dénoncent l'inefficacité dans la crise que traverse actuellement leur filière.

 

« On paie des cotisations au CIVB pour qu'il défende les intérêts de notre vignoble, mais on ne voit pas à quoi cela sert. Il a plutôt une action nocive pour les petits producteurs », dénonce Dominique Techer (photo), vigneron à Pomerol, et porte-parole du comité. Il accuse notamment le CIVB de favoriser les négociants au détriment des viticulteurs, et de ne donner à ces derniers « aucun droit de regard sur les comptes et la manière dont les fonds sont utilisés ». « J'ai dernièrement vendu mon vin à 850 euros le tonneau alors que le prix de revient sur notre exploitation est de 1.350 euros », témoigne Sylvie Verdier, propriétaire de Château Bessan, Premières côtes de Bordeaux et secrétaire du CAVB.


Le CAVB poursuivra plusieurs objectifs, notamment celui de défendre l'intérêt des vignerons contre l'adhésion obligatoire « à une interprofession qui ne remplit pas ses missions » et de l'action du CIVB et de son fonctionnement. La 1ère action de ces viticulteurs va être de demander à la justice le remboursement des cotisations qu’ils ont versées au CIVB depuis décembre 2008.

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

castel 10/12/2010 11:06


L'incompétence n'est pas un délit en soi.
La justice va se déclarer incompétente sur le sujet.(jeux de mots).

Seul la politisation et la pression sur les élus peuvent influencer le débat et la déconvenue des viticulteurs et autres dans le même cas.

Il n'y a que la menace électorale qui peut rester approximativement efficace.

A notre époque les minorités économiques nationales sont en danger face au rouleau compresseur de la finance et de la mondialisation.

Petits agriculteurs, éleveurs , pêcheurs ,ostréiculteurs et viticulteurs tous sont en danger.
C'est tout un pan de notre culture identitaire nationale qui est menacée de disparition.