Le Cercle du silence ne fait toujours pas recette

Publié le par Infos Bordeaux

Cercle-du-silence-copie-1.JPG

Le Réseau Education Sans Frontière, aidé de la Fédération Protestante, organisent régulièrement les « cercles de silence», afin de protester contre les inhumaines conditions dans lesquelles les étrangers clandestins sont détenus en centre de rétention administrative. Plusieurs grandes villes de France voient donc se regrouper, le troisième mardi de chaque mois, quelques dizaines de manifestants, pacifiques par arthrite autant que par conviction, en signe de soutien pour une population qui n’a rien à faire en France, sinon rendre un ultime hommage à Charles de Gaulle en passant une dernière fois par l’aéroport du même nom.
Sans que les forces de l’ordre ne s’en inquiètent le moins du monde (il y a même un camion de Police pour les protéger), alors que soutenir une personne en situation irrégulière est un délit, théoriquement sanctionné de plusieurs années d’emprisonnement.
Ainsi que tous les derniers mardis du mois, c’est donc une petite quarantaine de personnes âgées qui se sont mises en cercle durant une heure. Une cause qui n’a pas l’air de mobiliser les foules !

Manifestant.JPG

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Nathalie 11/08/2010 11:35


Monsieur Pilet parle pour lui certainement, quand il parle d'exclusion, il connaît son sujet.


Pascal PILET 09/08/2010 22:38


Les actions prophétiques n'ont nul besoin du nombre pour dire des vérités profondes. Il est des silences qui valent bien des paroles... surtout quand elles excluent, qu'elles discriminent, qu'elles
rejettent.


Patrick33 03/08/2010 17:17


Les cercles du silence stagnent parce que ces étrangers, les Français les vomissent. Les résultats de sondages peuvent être retirés, la propagande matraquer les ondes, ceci ne changera rien. Le
rejet déferle, ils sont condamnés.


Nathalie 29/07/2010 07:15


Que chacun d'entre eux en héberge une de personne en situation irrégulière et paye pour leur entretien, logement, vêtement etc.... Tout à leur charge, au lieu de faire de l'humanitaire avec le
porte monnaie des autres.
Mais ces retraités s'occupent et se donnent bonne conscience en même temps, c'est tout bénéf.