La Licra s’attaque violemment aux cinémas Utopia

Publié le par Infos Bordeaux

Utopia-Bordeaux.jpgLa Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) a publié un communiqué de presse dans lequel elle s’attaque violemment aux cinémas Utopia, réseau de six cinémas « alternatif », dont un situé à Bordeaux, Place Camille Julian. L’objet du courroux est la déprogrammation d’un film israélien : « A cinq heures de Paris » pour protester contre les agissements du gouvernement israélien.

 

Ce n’est pas la 1ère fois, que ces cinémas, très engagés à gauche, sont accusés d’antisémitisme. Déjà, en 2009, le réalisateur et écrivain Yann Moix avait publié une tribune intitulée "une utopie pourrie" dans le Figaro contre les cinémas Utopia qu'il accuse d'avoir distribué des tractes antisémites affirmant "qu'ils ont la haine des juifs parce que les juifs représentent à leurs yeux la force impériale dark-vadorienne universelle."


En politique, l’Utopia est ostensiblement engagé. Celui de Bordeaux, dirigé par Patrick Troudet, participe à tous les forums sociaux locaux, et la chaîne des cinémas Utopia est liée avec une branche du parti socialiste, le mouvement Utopia. Les intervenants dans les conférences et les soirées spéciales sont la crème de la crème du monde politique de gauche. Un monde bien éloigné des ouvriers qu’ils affirment pourtant défendre.

Publié dans Culture

Commenter cet article