L'avertissement lancé au négoce par les viticulteurs bordelais

Publié le par Infos Bordeaux

Grands-vins-de-Gironde.jpgLes viticulteurs bordelais sont en colère, et tiennent à le faire savoir aux négociants. Près de 150 d'entre eux ont bloqué vendredi la société Grands Vins de Gironde (GVG), une des dix premières maisons de négoce de la place de Bordeaux. Ils souhaitaient lancer « un avertissement » au négoce qui pratique des cours trop bas dans les appellations les moins prestigieuses.

Le négociant GVG qui travaille avec la grande distribution "achète au plus bas", selon Patrick Vasseur, secrétaire général de la FDSEA 33. "Il a réalisé des achats à 600 euros le tonneau de 900 litres de bordeaux rouge de 2009", soit 66,67 €/hl.

Pour le rappeler à l'ordre, les viticulteurs ont déposé des ceps morts, des piquets de vigne, du fil de palissage, des cartons et d'autres déchets à l'entrée de son siège. Ce blocage se veut un premier avertissement « sympathique ». Pour autant, la colère des viticulteurs pourrait monter d'un cran. Ils ne supportent plus cette spirale des cours du vrac à la baisse.

Si la situation devait perdurer dans les prochains mois, les viticulteurs ont déjà un scénario tout prêt. Lors du prochain Vinexpo, du 19 au 23 juin 2011, ils n'hésiteront pas à envahir les stands des négociants. De quoi gâcher cette manifestation de grande envergure. "Ce n'est pas forcément la grande distribution qui nous met à genoux. Mais ce sont les négociants qui essaient toujours d'acheter plus bas que leur concurrent. Ce n'est pas tenable", a confié un des viticulteurs présent.

Publié dans Economie

Commenter cet article