Gay-Pride : Une provocation dans les rues de Bordeaux le 12 juin ?

Publié le par Infos Bordeaux

Matthieu-Rouveyre.jpgUne minorité d’homosexuels va défiler dans les rues du centre-ville de Bordeaux samedi 12 juin. Ce défilé est pourtant rejeté par la grande majorité des homosexuels qui lui reprochent « d’accentuer les clichés ».
A la tête de ce cortège, le président de la LGP (Lesbien and Gay PrideBordeaux), le conseiller municipal socialiste Matthieu Rouveyre (photo) qui a donné comme mot d’ordre cette année : « Stop aux discriminations ». Concrètement, le défilé partira à 14h30 de la Place de la Victoire, passera devant la cathédrale et l'Hôtel de ville. L'arrivée se fera place des Quinconces.
Si cet évènement n’a pour l’instant pas déclenché de protestation du diocèse de Bordeaux, l’année dernière, c’était l’évêque de Bayonne, Mgr Aillet, qui avait mis les pieds dans le plat : « L’organisation de la Gay Pride ne peut que susciter mon indignation, comme elle suscite la réprobation de nombreuses familles et de nombreux habitants, quelles que soient leurs convictions religieuses ».

pride-2010-copie-1.jpg

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Nathalie 11/06/2010 13:47


@ gg : quelle église ? qui est raciste ? l'église ? ha bon ? envers les zomo ? parce que c'est une "race" les zomo ?
Je ne connais le milieu gay que par l'image que lui même en donne, notamment sur Internet : il n'y a pas un site gay qui ne fasse pas la propagande de la pornographie parfois la plus crue, et de
pratiques sexuelles déviantes, et je ne parle pas de la simple inversion, mais de pratiques telles que le BDSM, le fétichisme, si ce n'est pire encore...(je ne donnerai pas plus de précisions
ici)
Je regrette, mais tout le monde n'apprécie pas, tout le monde n'a pas envie de partager cela, et tout le monde a bien le droit d'être épargné par cet exhibitionnisme malsain perpétuel, surtout les
mômes.


gg 09/06/2010 15:51


Bel exemple de tolérance de la part de l'église...

Je ne connais pas le "milieu gay", juste quelques uns qui ne sont , ni exéburants, ni prosélytistes, ni racistes...contrairement à certains soi disant des valeurs traditionnelles.


Le Goff 08/06/2010 00:37


Le milieu homo, je le connais : j'ai fui...toute l'imagrie exprime bien le racisme gay : jeune, tablettes de chocolat, sexe protubérent...les autres au placard !