Ford va racheter son ex-usine de Blanquefort

Publié le par Infos Bordeaux

Ford.jpgLe vice-président de Ford Europe, Ken McFarlan, a confirmé lundi à Bordeaux (ouest) l'intention du géant américain de racheter First Aquitaine Industrie (ex-Ford) de Blanquefort (Gironde) et a annoncé 7 projets à ce jour sauvegardant environ 700 des 1.600 emplois que compte le site.

"Le processus de consultation des partenaires sociaux va commencer le 15 novembre. Au terme, nous avons l'intention de redevenir les seuls propriétaires" de FAI, vendu par Ford en février 2009 à l'Allemand HZ Holding, a-t-il indiqué lors d'un point-presse en compagnie de la ministre française de l'Economie Christine Lagarde, à l'issue du comité de pilotage.

Sans en révéler la nature, M. McFarlan a également fait part de sept projets pour pérenniser 700 emplois. Le site en compte actuellement 1.600.

"Aucun de ces projets n'est à court-terme", a-t-il toutefois souligné.

Interrogé sur les raisons qui ont poussé le géant américain à revenir en Gironde, il a évoqué la "responsabilité sociale" du constructeur.

"On ne peut que se féliciter du retour de Ford sur le site de Blanquefort", s'est réjouie de son côté Mme Lagarde. Les projets "sont pérennes", "de long terme" et "nécessitent des investissements qui sont assortis de pratiquement 700 emplois", a-t-elle ajouté.

Ford avait annoncé le 18 octobre dernier son intention de racheter le site. Deux jours plus tard, un projet de plan de départs en préretraites concernant 367 personnes avait été présenté lors d'un CE à FAI.

L'usine de Blanquefort avait été reprise par le groupe allemand HZ Holding mais un projet de développement dans l'éolien, crucial pour la pérennité des 1.600 emplois de l'usine (10.000 emplois induits), avait dû être abandonné faute de financements.

Fin 2011, l'usine doit cesser de produire des boîtes de vitesse pour Ford, car le constructeur n'utilisera plus ce modèle à partir de cette date.

Avec AFP

Publié dans Economie

Commenter cet article