Entretien avec Romain Bague, responsable des JPF « Nous ne sommes pas soumis à l’UMP »

Publié le par Infos Bordeaux

Romain BagueRomain Bague est le nouveau responsable départemental des JPF (Jeunes pour la France), le mouvement de Philippe de Villiers. Celui-ci a accepté de répondre aux questions d’Infos-Bordeaux


Romain Bague, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs
J’ai 28 ans et je travaille dans les transports en commun bordelais. Je suis militant au MPF depuis quelques mois et j’ai été nommé récemment responsable du mouvement des jeunes. Le but de mon engagement est de faire entendre sur Bordeaux la voix des jeunes de la droite conservatrice.


Quelles actions dans la région comptez-vous mener en tant que responsable des JPF ?
Nous allons mener des actions classiques de militants de terrain : Réunions publique, tractages, et campagnes d’affichage. Nous allons chercher à faire connaitre le mouvement auprès des jeunes bordelais. Dans la région, il y a beaucoup de choses à mettre en place, nous allons donc construire. Depuis quelques semaines, les perspectives sont encourageantes, de nombreuses personnes nous rejoignent.


Quel positionnement doit avoir le MPF par rapport à l'UMP ?
Le MPF n’est pas l’UMP, mais quand le président Nicolas Sarkozy a élargi la majorité, Philippe de Villiers a souhaité s’y joindre. Mais nous ne sommes pas soumis à l’UMP, notre programme n’a pas changé. La grande différence avec ce mouvement est notre vision de l’Europe. La droite doit de toute façon se rallier et faire bloc pour faire face à la gauche. Nous soutenons d’ailleurs la majorité quand nous jugeons que ses actions sont bonnes. Nous travaillerons certainement avec l’UMP au niveau local.


Que pensez-vous du débat actuel sur les Roms et de la politique migratoire du gouvernement ?
La droite respectable soutient le gouvernement sur la question des expulsions. Mais il faut bien préciser que nous sommes pour les expulsions de toutes les situations irrégulières et nous ne sommes pas fixés sur les Roms. Pour le MPF, il devrait y avoir une politique migratoire intelligente. Le scandale, est que nous exploitons les intelligences des pays pauvres à notre profit. Le modèle est celui que Philippe de Villiers a mis en place avec le Bénin. C’est la coopération afin que les ressortissants de ces pays restent chez eux. Nous sommes pour l’immigration zéro, mais pas celle que prône le Front national.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article