Elections de la chambre de métiers : Le Cidunati réalise 23,32%

Publié le par Infos Bordeaux

Cidunati.JPGTrois syndicats professionnels étaient en course pour les élections à la Chambre de métiers et de l’artisanat en Gironde. L’UPA (union professionnelle artisanale), conduite par le président sortant, Yves Petitjean, arrive en tête des votes (49,73%). Elle est suivie par la liste de Bruno Garabos, plâtrier, Les artisans de notre avenir (26,96%) et par celle du Cidunati, conduite par Jean-Louis Carpentier, coiffeur (23,32%).

A noter la faible participation : seuls 4400 entrepreneurs ont voté, sur les 24 000 inscrits.

Publié dans Actualité

Commenter cet article

cidunati gironde 07/11/2010 13:44


En décembre, et contrairement à aujourd’hui, l’Aquitaine sera dotée d’une nouvelle chambre régionale toute puissante.

Les élections se dérouleront du 25 novembre au 8 décembre 2010, par correspondance ou par vote électronique via Internet ; chaque électeur recevant dans les prochains jours un code
d’identification.


Le compte-à-rebours est enfin lancé.

Dans un mois, les CCI locales dévoileront un nouveau visage ; fini les bastions départementaux du Medef, place à une Chambre de Commerce et d’Industrie Régionale (CCIR) aux pleins pouvoirs ou
presque et avec une représentativité pluraliste.
En effet, après deux ans d’atermoiement, pendant lesquels les sortants des CCI locales n’ont jamais su se mettre d’accord, une réforme a fini par être votée par le Parlement !


Changement d’importance :

A compter de janvier 2011, c’est la CCIR qui percevra la fameuse taxe sur les entreprises. Elle était jusqu’alors prélevée par les CCI locales. Demain, ce seront donc 37,5 des 150M€ de budget des
sept chambres aquitaines qui seront directement gérés par l’échelon régional.

Si les CCI territoriales (CCIT) – le nouveau nom des chambres locales – continueront à maîtriser trois quarts de leur budget grâce notamment à leurs infrastructures (ports, aéroports, écoles...),
elles devront se plier à la volonté de la chambre régionale sur un quart de leur budget. Résultat, tout projet initié par les CCIT devra passer devant l’assemblée des élus régionaux. En espérant
obtenir la majorité des voix...

21 élus bordelais et trois libournais siègeront dans la future CCIR, et autant de suppléants seront désignés.


En Gironde, 51.596 entrepreneurs sont appelés aux urnes :
 45.696 pour la CCI de Bordeaux
 5.900 pour la CCI de Libourne.
En 2004, le taux de participation s’était élevé, respectivement, à 21,01 % et 25 %.
Des chiffres à comparer avec une moyenne nationale de vote de 26,4 % en France.

A Bordeaux, l’assemblée sera composée de 60 membres titulaires et 30 membres associés, tandis qu’à Libourne ils seront 32 membres titulaires et 16 membres associés.


Le 28 octobre, deux fois deux listes se sont fait connaître pour les deux CCIT de Gironde :

A Bordeaux, le Medef et la CGPME font liste commune et devront affronter le Cidunati conduit par Philippe Martinie.

A Libourne, Yves Ratel se représente encore une fois pour le Medef et aura cette fois-ci à faire face à Jean-Pierre Ladreyt pour le Cidunati.