Ecole Saint-Projet : Vers la fermeture du collège hors contrat ?

Publié le par Infos Bordeaux

Ecole-Saint-Projet.JPGSuite aux pressions de la classe politique bordelaise, l’acharnement de l’éducation nationale envers l’école Saint-Projet se poursuit. Il y a maintenant deux jours, l'inspecteur d'académie André Mercier et le recteur Jean-Louis Nembrini ont décidé de mettre en demeure les parents d'élèves du collège Don Bosco Saint-Projet d'inscrire leurs enfants ailleurs à la rentrée prochaine. « Un certain nombre de carences ont été relevées et des observations ont été formulées à la direction des deux établissements », explique le recteur.


Il est reproché au collège d’enseigner l’histoire sous le prisme de la religion catholique (ce qui est quand même un comble pour une école catholique !) et de ne pas donner des cours d’éducation sexuelle. Un autre élément très intéressant que contient ce rapport et qui n’est relevé par personne, c’est qu’il anéantit complètement la thèse de l’émission des Infiltrés, puisqu’il note que les inspecteurs n’ont trouvé, ni de près ni de loin, des faits en rapport avec quelconque racisme ou antisémitisme.

Sur la base de quel texte légal a été pris cette décision ? Pourquoi l’école primaire ne subit-elle pas les foudres de l’éducation nationale, alors qu’elle relève de la même pédagogie que le collège ? La réponse est peut-être une volonté de faire de la communication devant la pression de la gauche locale, ou de stopper l’attrait grandissant des écoles hors contrat. En effet, comme le souligne le député socialiste Michèle Delaunay à propos de deux autres écoles hors contrat de Gironde : « nous souhaitons que l'Inspection d'Académie diligente une enquête sur l'école Saint Georges et le Cours Notre-Dame du Rosaire à Saint Macaire ».

Publié dans Actualité

Commenter cet article