Cantonale à Monségur : Le candidat du Front national affiche ses ambitions‏

Publié le par Infos Bordeaux

Gonzague Malherbe

Le 20 mars prochain, aura lieu le 1er tour des élections cantonales. Le Front national veut profiter de ce scrutin afin de voir si l’embelli médiatique se traduira dans les urnes. Normalement le parti devrait présenter des candidats dans tous les cantons renouvelables de Gironde.

 

Il s'agira peut-être des ultimes du genre puisque les conseillers élus ou réélus (rappelons que le Conseil général est renouvelé de moitié tous les trois ans) ne le seront plus pour six ans mais pour trois ans. En effet, la réforme des collectivités territoriales fait fusionner conseillers régionaux et généraux en « territoriaux » à partir de 2014, ce qui fait dire au Front national que ce projet de loi « inique », en supprimant la proportionnelle, l’empêche « d’accéder aux responsabilités ».

 

Dans le canton de Monségur (situé dans l’entre deux-mers), c’est le jeune Gonzague Malherbe (photo) qui portera les couleurs du parti lepéniste. Il veut, à l’instar de tous les candidats de son parti « défendre la France dans ses valeurs chrétiennes, son identité et sa culture ». Cet étudiant en école d’ingénieur compte sur l’absence de candidat UMP pour réaliser un score important dans ce canton rural. Il sera opposé à Bernard Dussaut, maire socialiste de Monségur et conseiller général sortant.

Publié dans Politique

Commenter cet article

ecole des candidats 07/01/2011 13:57


Objet : préparation des élections, candidats et campagne électorale
Nous vous présentons l’association
« école des candidats »
Une démarche originale
Notre objectif est de former les candidats aux élections politiques, locales (municipales, cantonales, régionales et territoriales), nationales (présidentielles, législatives et sénatoriales) et
européennes.
Il s’agit d’atteindre une certaine maîtrise des concepts fondamentaux d’une campagne électorale, en utilisant une méthode intensive et directement opérationnelle (méthode Bergé).
Cette méthode se présente comme un maillage serré entre la théorie et la pratique, sur une période courte de 2 jours ( soit ½ journée de cours théoriques et trois ½ journées de mise en situation).
C’est donc une matrice adaptable à la personnalité du candidat, à sa démarche politique, et à la circonscription électorale.
Public visé
Ces stages s’adressent, et sont ouverts, à tous les électeurs, tous les candidats et les équipes de campagne, sans condition de diplôme, de parcours ou niveau scolaire, de statut social ou
professionnel, ni d’engagement partisan ou militant.
Nous ne pratiquons aucune discrimination. Nous considérons que c’est l’électeur qui, par son vote, valide certaines démarches politiques.
Une contribution citoyenne et non partisane
Nous ne dépendons , ni directement ni indirectement, d’aucun groupement politique, syndical, philosophique, religieux, sectaire, économique ou financier.
Nous n’avons aucune revendication, ni position politique sur les sujets d’actualités.
Nous souhaitons seulement apporter notre contribution dans l’espace politique, en favorisant les candidatures, par l’intermédiaire des stages de maîtrise de la campagne électorale.
Une équipe composée de personnalités aux parcours et engagements divers
Nous exerçons ou avons exercé des responsabilités associatives, politiques, syndicales, économiques, administratives, mutualistes.
Nos parcours, nos expériences et nos engagements différents sont :
• un enrichissement pour cette école,
• une garantie d’indépendance et de neutralité à l’égard des structures et institutions,
• une garantie de respect des opinions de chacun.

courriel : contact.ecoledescandidats@gmail.com
*nom et méthode déposés


castel 22/12/2010 11:55


Je crains que le candidat le plus en vu sera celui de l'abstention.
Le canton de Monségur n'est pas vraiment une référence d'activité intense de la politique Nationale.