Bordeaux : Le NPA appelle à la violence

Publié le par Infos Bordeaux

NPA.jpgVous les fachos cassez-vous de là, sinon on fait exploser St-Eloi”. Cette phrase est le titre d’un article paru dans la revue du NPA de Gironde, « anticapitalistes » du mois de juillet 2010. Dans ce mensuel, le parti d’extrême gauche appelle à la violence contre « les réactionnaires bordelais ». « Bordeaux et plus généralement l'Aquitaine subissent un assaut clair de l'extrême droite avec l'apparition de groupe comme le Bloc identitaire qui efface le “mur des expulsés” près de Pau ou dernièrement, dénonce l'emploi de travailleurs d'Afrique du Nord dans les vignes de Pauillac. Les catholiques intégristes continuent aussi leur travail d'implantation avec, par exemple prochainement, la tenue à Bordeaux de l'Université d'été du centre Charlier, créé en 1980 par Bernard Antony, catholique traditionaliste et militant de la droite nationale, qui appelle au retour des valeurs morales d'un christianisme des plus obscurantistes. Face à ces réactionnaires, l'attaque de front et de masse est indispensable ».


Ce climat a atteint son paroxysme il y a quelques semaines : Librairies catholique attaquées, appel au meurtre, tentative d’empêcher physiquement des manifestations déposées à la préfecture, manifestation anticatholique devant la cathédrale… l’extrême-gauche tente d’intimider ses opposants, sans que cela n’émeuve les autorités.


Paradoxalement, dans son dernier communiqué, le NPA s’élève contre « la politique de haine du président de la République ». Ses propos risquent, selon le parti d’extrême-gauche, de stigmatiser des communautés entières ! C’est vrai que pour le NPA, certaines communautés doivent être défendues, pas d’autres. Que fait la Halde  !

Publié dans Politique

Commenter cet article

Polux 02/10/2010 23:09


Ce qui est comique avec ces groupes trotsko-anarcho-bobo-crados, c'est leur LACHETE POLITIQUE....

Ils n'hésitent pas une seconde à "mettre leur vie en danger" pour aller combattre "l'extrêmisme religieux", le "fascisme", etc....

C'est sûr que d'aller injurier et cracher sur des cathos tradis en train de prier c'est le summum du courage !!!

"Bizarrement", ces "courageux révolutionnaires" restent chez papa-maman à regarder "Poubelle la Vie", dès qu'il s'agit d'aller protester contre un AUTRE extrêmisme religieux bien plus dangereux (en
l'occurence les "barbus")

Dernièrement des couples d'homos ont été harcelés, injuriés et agressés dans leurs quartiers, au motif que leur comportement était "contre la religion" (Bigre ! On se demande bien de quelle
religion il s'agit !)... Ces couples ont du fuir !
Les ANTIFAS, n'écoutant que leur courage légendaire, ont préféré.... ne pas bouger et faire l'autruche comme d'habitude :D

Ces gens sont tellement lâches et hypocrites, que des Islamistes pourraient appeller en pleine rue les gens à lapider les femmes "de petites vertus" ou à brûler les Homos, qu'ils ne BOUGERAIENT PAS
D'UN POIL ! (au motif, que ça risquerait de "stigmatiser toute une communauté bla bla bla...")


Nathalie 11/08/2010 11:33


Haa, ça, il y a une ambiance particulière sur le ville de Bordeaux, c’est bien vrai !
Nous avons fait la dernière procession la Fête Dieu, hooooo juste le tour de l’église vite fait bien fait, protégés par les crs gantés, casqués, bottés et caparaçonnés.
J’ignore ce qu’il en sera du 15 août.
Ces groupuscules extrémistes , mythomaniaques, intégristes de gauche (dont certaines sont connus des services de police pour leur violence et leur vandalisme) sont poussés, encouragés par une «
gôche » plus officielle, apparemment moins marginale avec pignon sur rue et par l’opposition politique à Alain Juppé, Maire de Bordeaux, avec pour tête de proue la députée Delaunay qui lance
régulièrement des appels à la haine anticatholiques, et dont les propos outranciers, notamment sur son blog, ne sont pas rares.


Nathalie 06/08/2010 21:13


Pour l'exemple !


K. 05/08/2010 23:41


Si un juriste passe dans le coin...

Allant de temps en temps à St Eloi, ayant participé à la marche pour la vie, existe-t-il un intérêt quelconque à faire un dépôt de plainte contre le npa pour l'équivalent juridique de menaces,
insultes et calomnies?