Alain de Benoist : « Nos politiques environnementales vont dans le mur »

Publié le par Infos Bordeaux

demain-decroissance-penser.jpgPlus d’une cinquantaine de personnes se sont réunies hier soir à l’athénée municipale pour écouter Alain de Benoist présenter son dernier ouvrage « demain la décroissance », à l’invitation du mouvement Egalité et  Réconciliation. A noter la présence d’une contre manifestation regroupant une quarantaine d’individus hirsutes appelant (une fois de plus) à la vigilance contre le fascisme. Manifestation qualifiée de « pathétique et saugrenue » par Alain de Benoist.


Lors de son exposé, l’écrivain (principal penseur du courant connu sous le nom de Nouvelle Droite) a présenté ses visions écologiques alternatives en comparant les politiques gouvernementales écologiques à « un capitaine de navire qui sait qu’il va percuter l’iceberg mais qui préfère ralentir plutôt que de changer de cap pour l’éviter ».


En effet, les partisans de la décroissance savent que le  « développement durable » ne fait que repousser les échéances. Ils veulent agir sur les causes et pas seulement sur les effets : vivre autrement pour vivre mieux ! Selon Alain de Benoist, les préoccupations écologiques (hors phénomène de mode) touchent aujourd’hui tout le monde, mais toutes les conclusions n’ont pas été tirées. Une rupture est nécessaire, non seulement dans les mentalités, mais aussi vis-à-vis de l’économie et du primat des valeurs marchandes. Il met aussi en avant un autre rapport à la nature : la terre n’est pas un objet soumise à l’homme. Notre terre, comme disait St Exupéry, « c’est l’héritage de nos enfants, nous n’en sommes que les gardiens temporaires ».

 

À noter, parmi les questions de la salle, l’impératif d’accompagner cette prise de conscience collective par une volonté de réguler la population, à l’exemple de ce qu’à pu proposer le pasteur anglais Malthus dans son « essai sur le principe des populations ».

Publié dans Culture

Commenter cet article

frankovich 18/06/2010 22:47


oui oui ni à droite, ni de droite, mais révolutionnaire conservateur.

gramciste, socialiste (je dirais socialiste anti-progressiste) oui

quant à constructiviste, là je vois pas bien dans quelle mesure on peut lui appliquer ce qualificatif.


DP 17/06/2010 18:45


Ce qui est bien avec Alain de Benoist, c'est qu'il est extrêmement intelligent. Donc à chaque fois qu'il dit quelque chose, l'auditoire prend ça pour quelque chose de très intelligent, même lorsque
c'est complètement con. Ainsi, une "nouvelle droite" qui prend le parti de la décroissance (c'est-à-dire, pour parler par analogie, d'une nouvelle économie politique), ça n'a guère de droite que le
nom. Constructiviste, gramsciste, socialiste. Ni à droite, ni de droite.


esther 17/06/2010 18:19


effectivement j'ai vu ces contre manifestants ridicules, je ne savais pas ce qui se passait à l'Athénée, les nombreux CRS déployés non plus d'ailleurs, et je me suis dit que cela devait forcément
être intéressant mais je n'ai pas pu m'attarder, dommage !!!!