Affaire des infiltrés : L’abbé Laguérie obtient les excuses du Journal du Dimanche

Publié le par Infos Bordeaux

Chacun de souvient de l’émission « Les infiltrés », présentée par David Pujadas le 27 avril dernier sur la chaîne d’Etat France 2. Un montage réalisé par l’agence CAPA, intitulé « A l’ extrême droite du père », mettant gravement en cause l’Eglise Saint Eloi, desservie par l’Institut du Bon Pasteur dirigé par l’abbé Philippe Laguérie, et l’école Saint Projet, avait entraîné une véritable hystérie médiatique et un déchaînement de violence sans précédent : Prêtres insultés dans la rue, parents d’élèves persécutés sur leur lieu de travail, enfants harcelés à la sortie de l’école, école fermée sous la menace du rectorat ou encore maison taguée et vitrine de librairie pulvérisée.

 

Le Journal du Dimanche s’était joint au concert d’imprécations lancées contre les victimes de David Pujadas en imputant à l’abbé Laguérie des propos antisémites que celui-ci n’avait jamais prononcés. Assigné en diffamation par Maître Jérôme Triomphe, avocat de l’abbé Laguérie, le JDD a reconnu avoir été abusé. Non, l’abbé Laguérie n’a jamais tenu de propos antisémites ! Non, le journal n’a pas cherché à nuire à sa réputation ! Oui, le journal a commis une erreur en relayant les inventions de David Pujadas ! D’autres procédures étant actuellement en cours, les rebondissements dans cette affaire ne devraient pas manquer. Journal-du-Dimanche.jpg

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Esprit libre 25/01/2011 20:21


Calomnier, calomnier, il en restera toujours...
Le mal est fait et c'est pourquoi il est bon que ceux qui ont été calomniés assignent, arrachent des dommages et intérêts énormes pour que les calomniateurs comprennent leur faute et que d'autres
réfléchissent avant de faire de même...


Violoncelle 25/01/2011 16:07


Monsieur l’Abbé, n’ayez pas peur de leur demander de très confortables dommages et intérêts, ainsi qu’à tous ceux qui ont relayés ces informations que l’on a trouvées dans toutes les publications.
Pour une fois que la Justice n’est pas à sens unique !